Les deux noms d’une frontière

 

 


 

« L’humain n’est ni dans la peinture ni dans l’écriture, mais à cette limite qui possède les deux noms d’une frontière. »

La peinture excède son croissant, sa mutilation, son éclipse. La mort de la peinture n’est pas une découverte, doit être complétée en excès par une face cachée, un dehors.
Il ne sera donc question, dans ce texte, que de ce qui est impossible à la peinture, impossible à sa mort : son visage.

ISBN : 978-2-36336-294-0
PAGES : 316
FORMAT : 145×200
PARUTION : 01/2017
COLLECTION : Figures
PRIX : 20 €


Editions Jacques Flament

 

Les commentaires sont clos.